Actualités | Informations | Annonces

  • madecine-chinoise-allauch-1.jpg
  • madecine-chinoise-allauch-2.jpg

Rester en bonne santé ? Le souhait de chacun

dans Actualités/Santé par

Médecine Traditionnelle Chinoise : préserver son capital Energie

Cadolive abrite dans son centre médico-social situé derrière la mairie, un spécialiste de la Médecine Traditionnelle Chinoise, Mickaël Darmon, diplômé de l’université de Shanghaï, qui pratique l’acupuncture, la phytothérapie chinoise, et la thérapie manuelle.

Huit ans d’études

Mickaël Darmon était militaire dans l’Urgence, spécialiste du secourisme au combat. Il est toujours Officier de réserve au sein de la Marine Nationale à Toulon, où il s’occupe de Secourisme. Avant de commencer ses études, Il souffrait alors de maux de dos chroniques et un ami lui a alors parlé d’acupuncture, pour lui, ce fut la révélation : après un traitement, il n’eut plus jamais mal au dos.Il entreprit alors d’étudier la médecine chinoise. Quatre années à Avignon, plus deux autres années de spécialisation, et des formations en Chine où il y soutient une thèse et obtient un doctorat et de la formation continue. «Au total, 8 années de ma vie passées à me former, dit-il. Je suis resté 9 ans installé rue de la République à Marseille, et depuis un an, j’exerce à Cadolive, les patients pour la plupart m’ont suivi.

La médecine chinoise : une médecine reconnue

« La médecine chinoise a 2000 ans d’expérience clinique prouvée. »

C’est une médecine reconnue par l’OMS comme une médecine à part entière, et aussi par certains pays. Un projet de loi a été déposé en France.

L’Energie

Cette médecine est basée sur l’Energie. Les méridiens sont l’architecture sur laquelle le praticien travaille. L’énergie (le Qi) circule le long des canaux, imaginez un plan de métro, avec des trajets. Pour les chinois quand on possède de l’énergie en quantité et en qualité, et qu’elle circule, le corps humain a tout pour être en bonne santé. L’objectif est de maintenir la capacité du corps à s’auto-réguler, à se maintenir ainsi en pleine forme. Si on n’avait pas d’émotions délétères qui nuisent, si on mangeait sainement, si on prenait du temps pour soi, si on prenait le temps de s’écouter, c’est-à-dire, d’être à l’écoute de son corps, de ses réactions, on devrait rester en pleine forme. Cette médecine a des bienfaits, a des avantages.

Le praticien explique : « Les chinois considèrent qu’une émotion doit être vécue comme par un spectateur qui regarde un film au cinéma. Au cinéma, on pleure, on rit, on est dans le film, mais quand le film est fini, on reprend le cours de sa vie. C’est comme cela qu’on doit traverser une émotion. Le corps fonctionne comme un amortisseur, si l’émotion est raisonnable, le corps est un tampon , l’émotion ne laisse pas trop de traces. Si l’émotion est très forte, trop forte, deuil, maladie, c’est un séisme, l’émotion va déstabiliser le système énergétique des organes-entrailles et des méridiens.

Energie acquise, et énergie innée se complètent

L’énergie vient des aliments que nous ingérons. On se recharge en énergie tout les jours, c’est l’énergie acquise (dans le système rate estomac). Mais attention, si la nourriture, « est creuse » comprenez de mauvaise qualité, si c’est vide d’énergie, ça va coûter plus en dépense énergétique de digestion, que d’apport d’énergie pure, bien au contraire, cela fatigue.

Donc attention à ce qu’on ingère.

On possède un 2ème type d’énergie, l’énergie capital de vie qui nous a été transmise, elle dépend de notre hérédité, avec ses bons côtés, ses atouts, mais aussi ses déficiences s’il y en a. L’énergie innée est celle du système énergétique du Rein, qui gouverne tout ce qui est ostéo-articulaire, les os, le cerveau, les nerfs, le système reproducteur. C’est un don de nos parents que nous retransmettons à notre tour, dans une ligne de continuité.

Les 2 systèmes vont au quotidien se conforter, se compléter, s’additionner. Mais rien n’est fixé, on peut avoir un capital inné faible, mais grâce à un mode de vie régulier et une hygiène de vie rigoureuse, celui-ci sera compensé par l’énergie acquise. C’est une question d’équilibre.

« La santé c’est le capital que l’être humain doit entretenir, qu’il doit préserver »,

poursuit Mickael Darmon. En Occident, chez nous, on commence à peine à le comprendre, à s’en imprégner, à s’informer, à appliquer ces principes, à mettre en pratique cette médecine.
Ma fonction c’est de vérifier tout celà, je suis comme un électro-technicien qui vérifie qu’il y a du courant, en qualité et en qualité, et que ce courant circule bien le long des méridiens. Avec des aiguilles on /pratique/réalise / fait des dérivations, et on remet le flux énergétique en place. Mais il n’y a pas que l’acupuncture dans la médecine chinoise, il y a aussi la médecine manuelle, des massages, des manipulations articulaires, la diététique, le Qi Gong, la pharmacopée, Pour de nombreuses maladies, nous pouvons agir ainsi sur la douleur, mais aussi potentialiser un traitement allopathique en atténuant ses effets iatrogènes également.

Mickaël Darmon est intarissable dans ses explications pour faire connaître les bienfaits de la médecine chinoise, pour que les gens vivent mieux, en pratiquant la prévention. Mais il nous faut le quitter, la patiente qui attend souffre d’acouphènes. Elle vient pour une séance d’acupuncture.

«Le but de la médecine chinoise, c’est d’éviter de tomber malade, c’est de garder son capital Energie.»

dit le praticien.

Mickaël Darmon , Soins non conventionnés
Sur rendez-vous.
Centre médical social, 18 B place de la Mairie,
13950 Cadolive.
Tel : 04 91 16 36 69
E-Mail : mickael.darmon@alicepro.fr

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Dernièrement dans Actualités

Retour en Haut