Actualités | Informations | Annonces

  • allauch-6.jpg
  • allauch-1.jpg

Plan de Cuques : police municipale, désaccord entre le maire Jean-Pierre Bertrand et Laurent Simon

dans Actualités/Politique/Sécurité/Société par

Le 1er magistrat de la ville Jean-Pierre Bertrand et l’élu Plan de Cuques Avenir Laurent Simon publient chacun un communiqué sur la lettre d’Avril Liaison qui fait chaque mois le lien entre la municipalité et les administrés, et qui laisse un espace aux élus n’appartenant pas à la Majprité . Ce bulletin d’information pour les administrés est distribué dans les boîtes aux lettres, il est aussi disponible en mairie.

Jean-Pierre Bertrand, Maire de Plan de Cuques
Jean-Pierre Bertrand, Maire de Plan de Cuques

Concernant la sécurité on peut lire : «C’était un engagement de campagne du candidat Jean-Pierre Bertrand lors des élections municipales 2014 concernant la Police Municipale. En effet les effectifs de l’époque seraient doublés pendant le mandat, passant de 9 à 18 agents. Nous disposons d’un service comptant au total 13a gents : 5 policiers, 8 ASVP, dont 2 agents en maladie. Nous sommes toujours en phase de recrutement. Les moyens techniques ont également été renforcés avec de nouveaux locaux, qui regroupent l’ensemble des services de sécurité et le CCFF, l’installation de la vidéo-protection et la création du système Voisins Citoyens vigilance ».

Laurent Simon

Dans l’espace réservé aux élus n’appartenant pas à la majorité municipale, l’élu de Plan de Cuques Avenir développe son point de vue. Le Samedi 7 avril à 10h il tient «Un café citoyen à la Brasserie Le Passe-Temps, Mail Charles de Gaulle, sur le thème : «Quelle sécurité pour les Plan de Cuquois ?» Vols, cambriolages, dégradations, rackets, incivilités… Les Plan de Cuquois en ont assez !! Ça suffit !! Face au désengagement de l’état, qui ne cesse de réduire les effectifs de Police Nationale de notre commissariat, et face à l’absence de recrutement de policiers municipaux (qui sont toujours seulement 3 pour 11 000 habitants !), il est temps de réagir! Nous invitons les habitants à un café-citoyen sur la sécurité en présence de personnalités qui apporteront leur expérience. » Bien fidèlement. Laurent Simon, plandecuquesavenir@gmail.com

Les habitants sont partagés entre l’avis de Mr le Maire qui avait répondu pour l’écho du Canton d’Allauch, qu’on frôlait les 10 personnes (policiers et ASVP), et qu’on était en période de recrutement , et il avait précisé qu’il était difficile de recruter des personnes diplômées, et l’avis du responsable de Plan de Cuques Avenir qui entend les gens se plaindre d’agressions, de cambriolages, de non-respect des règles établies dans le parc,

et les citoyens qui se plaignent du petit nombre de policiers et d’ASVP dans les rues, car certains sont en maladie, ou en stage, et qu’une présence policière plus visible serait souhaitée.
Sur les réseaux ou dans les rues, des personnes s’étonnent de ne pas voir davantage plus de policiers, de ne pas voir de véhicules.

Que sont les ASVP ? Leurs missions ?

Laurent Simon explique par écrit, par oral, à qui le lui demande: « les Agents de Surveillance de la Voie Publique (ASVP) sont compétents essentiellement pour la réglementation du stationnement. En aucun cas, ils ne peuvent être assimilés à des policiers municipaux, ils n’ont pas le droit de conduire les véhicules de police municipale, ne doivent pas porter les mêmes uniformes que les policiers municipaux… Le Ministère de l’Intérieur dans une circulaire du 28 avril 2017 a même rappelé que les patrouilles mixtes PM/ASVP sont proscrites. Les 7.000 agents de surveillance de la voie publique (ASVP) ne bénéficient pas de cadre d’emploi de la fonction publique territoriale et leurs missions sont éparpillées dans pas moins de quatre codes (route, transports, santé publique, environnement). Comme leur nom le suggère, les ASVP sont essentiellement affectés à la surveillance du stationnement. Mais ils n’ont pas vocation à régler la circulation des véhicules (contrairement aux policiers municipaux, gardes champêtres et agents de surveillance de Paris), ni à verbaliser un piéton qui traverserait au rouge. Ils ne peuvent que verbaliser l’arrêt ou le stationnement d’un véhicule « très gênant », est-il rappelé. A ce titre, ils ne peuvent donc pas exercer des contrôles radar, comme cela s’est parfois vu, même en présence d’un policier municipal. Les ASVP ne sont pas armés. Ils portent un uniforme, librement choisi par la mairie, sur lequel figure généralement l’inscription « ASVP ». »

On approche des 3 ans de mandat, à la lecture de Liaison, qu’en est-il exactement ?

1 Comment

  1. Exact peu ou pas de présence policière dans nos rues si ce n est pour constater le manques de places de stationnement réglementées dans notre Allée Bougainville Residence les Florilèges, là nous avons constaté que le maire Mr BERTRAND s en orgueillit de nous diligenter nos forces municipales pour envisager de dresser des p.v ! Pitoyable sans compter le discours scabreux de ceux-ci nous explicant le cadre de la verbalisation…la loterie c est le mot !Pathetique Mr le maire!pas digne du tout. C est vrai que vous êtes en fin de mandature mais ça n explique pas tout!salutation à vous!N hésité pas à me rencontrer si vous le désirez j ai du temps à vous consacrer pour vous signifier tout ce qui ne marche pas dans votre commune.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*